Aquent Aquent

10 erreurs de CV qui vous pénalisent (opportunités d'emploi, salaire et crédibilité)

10 erreurs de CV qui vous pénalisent (opportunités d'emploi, salaire et crédibilité) image
10 erreurs de CV qui vous pénalisent (opportunités d'emploi, salaire et crédibilité)

Toute personne qui a passé un peu de temps à googler « erreurs de curriculum vitæ » sait qu'Internet est inondé de posts de blogs avertissant des dangers des fautes d'orthographe et du défaut de verbes d'action sur son CV.

Bien qu'il existe un océan de ce genre de conseils, la plupart de ces informations sont cruellement évidentes, et pas particulièrement utiles à qui possède un minimum de bon sens.

En outre, la plupart de ces conseils ne traitent pas les erreurs de curriculum vitæ suivantes, moins évidentes mais tout aussi pénalisantes, que font au quotidien des candidats qualifiés et compétents.


1. Vous êtes « consultant »

Indiquer « consultant » pour combler un vide sur votre CV est le plus vieux truc qui soit. Carton rouge, surtout si vous utilisez des descriptions vagues, sans aucun nom de client ou détail du projet en question.

Si vous avez travaillé en tant qu’indépendant, fournissez des détails spécifiques pour mettre le recruteur dans de bonnes dispositions : les clients avec lesquels vous avez travaillé, la durée et la portée des missions, leur impact, et les contributions relatives au développement de l’entreprise.


2. Vous brouillez les pistes

De la même manière qu’on considère comme du mauvais journalisme le fait de dissimuler la plus importante partie d’une histoire – la plus digne d’intérêt –, cacher les aspects les plus importants de votre job doit être considéré comme du mauvais personal branding.

Quand vous rédigez votre CV, prenez soin de présenter les informations les plus importantes en haut, et au centre ce qui les rend faciles à repérer lors d'une analyse rapide.

Utilisez des descriptions, titres et mots-clés pertinents sur la première page, et pour chaque emploi que vous citez, insérez une puce pour présenter le poste, les responsabilités et les objectifs-clés.


3. Vous ne quantifiez pas

Les recruteurs savent ce qu'est un chef de projet, directeur général, ou directeur de clientèle. Inutile de fournir une liste de vos fonctions.

Ce qui fait la différence, c’est de montrer le périmètre d’action, et pour cela vous devez donner des chiffres concrets.

Les recruteurs veulent connaître le budget, les bénéfices et les pertes, le nombre de rapports directs et indirects, la taille de l'organisation et la structure hiérarchique ... tout ce qu’on peut utiliser pour se faire une image du candidat.

Chaque fois que vous le pouvez, quantifiez vos tâches et réalisations et soyez aussi précis que possible.


4. Vous avez l'air ringard

Si vous êtes à la recherche d'un poste dans une organisation moderne, vous devez avoir l’air moderne.

Un grand nombre de CV sont envoyés sur papier épais ou via des adresses hotmail ... tout autant de signes que vous êtes encore bloqué au 20e siècle.

Investissez dans un site web et une adresse électronique avec votre domaine personnel, comme votreprénom@votrenom.com, afin d’indiquer que vous prenez votre marque au sérieux.

Tenez-vous en au courrier électronique en ce qui concerne la distribution de votre CV. Et quoi que vous fassiez, ne donnez pas un numéro de téléphone fixe en guise de contact : vrai ou non, rien ne dit qu'une personne sans emploi est quelqu'un qui reste chez elle toute la journée.


5. Vous copiez votre description de poste

Les descriptions de poste peuvent être facilement orientées en fonction des prérogatives, décrivant les tâches relatives aux différentes fonctions au sein d'une organisation. En outre, celles-ci ne sont pas souvent écrites par des membres du personnel qui ont une idée claire de la façon dont votre poste contribue aux priorités stratégiques de l'organisation.

Plutôt que de vous en servir comme source de contenu pour votre CV, passez du temps à définir clairement votre poste et votre valeur ajoutée, en détaillant ce que vous avez fait et en quoi cela a contribué à la performance commerciale de l'entreprise.


6. Vous semblez cacher quelque chose

Négliger d'inclure des détails, comme les dates et les noms des entreprises sur votre CV, peut laisser penser que vous essayez de cacher quelque chose. Lorsqu'il manque des dates sur des jobs, cela peut suggérer qu'il y a des lacunes dans l'historique professionnel. De même, les dates manquantes sur les périodes de formation ou l’absence de noms d’institutions suggèrent fortement que le candidat n'a pas une qualification récente dont il peut être fier ou qu’il a des diplômes de faible qualité.


7. Vous avez un objectif

Vous vous rappelez quand les objectifs faisaient fureur ? Eh bien... il y a longtemps que ce n’est plus le cas.

Enoncer un objectif, c’est comme si votre vieille tante (qui a quitté les RH il y a environ 20 ans) avait écrit votre CV. Non seulement il paraît daté, mais il réduit le périmètre dans lequel vous pouvez mettre votre marque en valeur, vos compétences-clés et réalisations, et votre valeur commerciale.

Bannissez l’objectif et remplacez-le par un résumé professionnel qui contient un à deux paragraphes succincts et dynamiques dans lesquels vous mettez en avant votre valeur unique.


8. Votre CV n’est pas adapté

Vous ne pouvez pas être tout pour tout le monde, et vous ne pouvez pas avoir un CV pour tous les postes.

Les candidats qui pensent qu'ils peuvent s’en tirer avec un CV passe-partout donnent l'impression d'essayer de se faufiler sans faire d’efforts. Pire encore, ils ne parviennent souvent pas à faire correspondre leurs compétences à celles nécessaires pour chaque poste.

Vous n'avez pas besoin de réécrire l'ensemble de votre CV pour chaque poste. Vous devez examiner ce qui est important pour chacun. Créez plusieurs versions de votre CV et affinez les compétences-clés, les points essentiels et les mots-clés pour les rendre sur-mesure.


9. Vous indiquez tous les jobs que vous avez eus

En matière de CV, plus n’est pas mieux.

Même si la volonté d’exposer tout son historique professionnel est compréhensible – après tout, vous voulez avoir l’air expérimenté – une stratégie « greatest hits » constitue une bien meilleure approche. Détaillez entre 3 et 6 des postes les plus récents et pertinents sur les 10 à 15 dernières années, en faisant état de la carrière antérieure dans une section synthétique qui comprend les titres, les entreprises et les périodes d’occupation des postes.

Il y a également l'approche « poupée russe » qui consiste à donner plus de place à vos postes les plus récents sur votre CV, que ceux plus loin dans le temps.


10. Vous ne racontez pas la bonne histoire

Vous êtes tellement concentré sur chaque détail de chaque job que vous perdez de vue l’ensemble. Regardez si le message que vous envoyez est l'histoire que vous voulez vraiment raconter. Rappelez-vous que postuler comme un candidat qui sort du lot exige de vendre votre histoire, pas seulement vos compétences.


Points-clés à retenir

  • Gardez à l'esprit que si une ou deux de ces erreurs ne sont probablement pas fatales, elles ne servent certainement pas votre cause non plus.
  • Une bonne candidature signifie mettre en avant une marque cohérente et pertinente, et mettre en valeur vos points forts et votre « unique selling proposition » à la fois online et offline.
  • Alors que les media online tels que LinkedIn et autres sites personnels sont de plus en plus importants, votre CV reste un élément essentiel de votre marque personnelle – et donc ne peut être négligé.

Les commentaires

comments powered by Disqus

Derniers posts

Retrouvez prochainement les résultats de l’édition 2017 de l’enquête sur l’emploi et les salaires du design interactif ! image

Retrouvez prochainement les résultats de l’édition 2017 de l’enquête sur l’emploi et les salaires du design interactif !

Le 28 Juin prochain, retrouvez les résultats complets de l’enquête sur l’emploi et les salaires du design interactif • édition 2017.