Aquent Aquent

3 pièges à éviter quand on implique un UX designer trop tard

3 pièges à éviter quand on implique un UX designer trop tard image
3 pièges à éviter quand on implique un UX designer trop tard

On implique généralement les UX designers beaucoup trop tard dans le processus de création. J'ai même entendu dire à des clients « vous aurez l’occasion de parler avec un designer UX lors de la première réunion de lancement », comme pour les rassurer. On a beaucoup à perdre quand certaines questions relatives au design ne sont pas traitées, même quand l’équipe est déjà constituée.

Le problème, c’est qu'on perd des éléments de contexte. Il est essentiel d’impliquer un spécialiste UX qui ait l'expérience et des connaissances approfondies dès qu’on discute des besoins initiaux, et ce, même si ce n’est pas lui qui sera en charge du projet de bout en bout.

A de nombreuses reprises, j’ai personnellement constaté en quoi une seule réunion d'une heure en présence d'un designer UX pouvait réduire l'effort consacré à l'estimation du travail de conception et réduire également le temps de conception réel de près de deux semaines. Tout simplement parce qu’il y avait quelqu'un pour invalider rapidement une fonction jusque-là en balance lors des premières discussions. Alors que sans un designer qui aide à réduire les efforts, l'équipe finit par gaspiller un temps précieux à mener des recherches, construire des wireframes, faire des maquettes et des croquis préliminaires pour une fonction qui n’améliore pas l'expérience globale de l'utilisateur. De plus, impliquer un UX trop tard conduit à de nombreux pièges supplémentaires :

  1. Paiement d'une « taxe UX ». Puisqu’ils interviennent hors contexte, les designers gonflent leurs estimations. Ils ne connaissent pas la problématique dans laquelle on les plonge, donc ils pensent devoir y consacrer davantage de temps pour se mettre à niveau. Résultat : plus d'efforts et de frais que nécessaire en étant impliqués plus tard dans le projet.
  2. Ajout des fonctions non pertinentes. Les gens sont souvent attachés à une idée, à laquelle ils s’accrochent tout au long du processus de création, et c’est ce qui en fait la proposition. Vous finissez généralement avec des fonctions dont on pensait avoir besoin, mais sans données ou cas d’utilisation pour les conserver. Avec un designer UX impliqué plus tôt dans le projet, on aurait pu voir que ce n’était pas une bonne chose.
  3. Apparition d'une hostilité entre UX et équipe de conception. L’UX se sent souvent exclu parce qu'il n’est pas impliqué dans l'identification des objectifs et des besoins essentiels pour le projet. Et à partir de là, il doit vivre avec les choix de quelqu'un d'autre.

Pouvez-vous imaginer que c’est encore pire quand les vendeurs dénaturent involontairement les capacités des UX ? Ces problèmes ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Ce qui est vrai, c’est qu’il y a d'innombrables avantages à impliquer les designers UX dès le début du processus de création.

Retrouvez notre fiche métier UX Design sur les Echos Start

Les commentaires

comments powered by Disqus

Derniers posts

Publication de l’édition 2017 de l’enquête sur l’emploi et les salaires du design interactif image

Publication de l’édition 2017 de l’enquête sur l’emploi et les salaires du design interactif

*designers interactifs* & Aquent dévoilent un panorama complet de la profession du design interactif en France : indicateurs-clés, salaires & conseils