Aquent Aquent

8 techniques professionnelles pour rencontrer les personnes en face-à-face

8 techniques professionnelles pour rencontrer les personnes en face-à-face image
8 techniques professionnelles pour rencontrer les personnes en face-à-face

Quelle est la première étape lorsque l’on rencontre quelqu’un ? Ce n’est pas une question piège ! La première réponse qui vous vient à l’esprit est sans doute la bonne ! Ça a l’air simple, n’est-ce-pas ?

Dire bonjour, se présenter, échanger ses noms, se trouver des points communs, partager des histoires, des perspectives et des réalisations, le tout sur un ton poli et une expression corporelle amicale. C’est grâce à cette interaction qu’une nouvelle connexion se fait. Cette première rencontre est la base de tous les bons réseaux, qu’ils soient sociaux ou professionnels.

Si cela est important, pourquoi trouvons-nous cela si difficile ?

La plupart des hésitations à rencontrer quelqu’un en face-à-face vient du fait que nous ne savons tout simplement pas comment faire. Il y a, en effet, une certaine méthode pour rencontrer les gens. Des outils à connaître et à maitriser ; notre voix, notre intonation, notre comportement, nos expressions faciales, ou encore nos gestes manuels (pour n’en citer que quelques-uns). Malgré tout, ils ne nous sont pas pour autant étrangers. Nous savons parfaitement les utiliser quand nous en avons besoin. La principale difficulté réside dans le fait qu’ils peuvent nous rendre vulnérables.

Voici quelques techniques rapides qui peuvent vous aider lors de face-à-face.

1. Entamez la conversation en vous appuyant sur votre environnement

Plutôt que de vous creuser la tête à chercher quelque chose de spirituel et d’original, utilisez tout ce qui se trouve autour de vous.

Exemples : 

• Si vous êtes dans un café et regardez la carte, vous pourriez dire à la personne à côté de vous « Bonjour, j’ai remarqué que vous aviez commandé un caramel latte. C’est la première fois que je viens ici, que pourriez-vous me suggérer ? ».

• Si vous êtes dans le salon d’un aéroport, vous pourriez dire à la personne assise à côté de vous « Bonjour, je ne voudrais pas vous déranger mais j’ai remarqué que vous lisiez <titre du livre>. Je l’ai terminé le mois dernier. Qu'en pensez-vous ? ».

• Si vous êtes à un évènement professionnel, avant ou après que cela ne commence, vous pourriez entamer la conversation avec « Bonjour, j’ai pensé que je devais me présenter, je m’appelle <votre nom>. Qu’est-ce qui vous amène ici ? ».

2. Initiez la poignée de main

Prenez l’habitude de serrer la main quand vous échangez votre nom avec quelqu’un.

Cela peut se faire au début de la conversation, ou bien 5 minutes plus tard « Veuillez excuser mon bavardage, je ne me suis même pas présenté, je m’appelle <votre nom> ». Chaque fois que vous vous présentez, il est important d’appuyer votre discours en serrant la main. Cet ancrage physique vous permettra de ne pas être oublié, et c’est un excellent moyen pour construire une relation de confiance.

Petite astuce : Si vous assistez à un événement professionnel où vous portez un badge avec votre nom, assurez-vous que celui-ci se trouve à votre droite afin d'être dans le champ de vision de la personne à qui vous serrez la main.

3. Soyez prêt à dégainer votre « elevator pitch »

Soyez toujours prêt à vous vendre lorsque vous rencontrez quelqu’un. Une courte phrase ou deux qui résument votre personnalité.

Attention, ne la confondez pas avec votre titre de poste ! Imaginez le manque d’impact que cela ferait si à chaque première rencontre, vous rajoutiez dans votre introduction « Je suis designer ». Quelle banalité ! A la place, préférez « Je conçois des expériences clients utiles pour des petites et grosses entreprises ». Et rajoutez « Bien sûr, la façon dont cela est visualisé nécessite d’utiliser à la fois des technologies analogiques et digitales ». Votre « elevator pitch » doit toujours être prêt ! Alors quel est le vôtre ?

4. Copiez le langage corporel

Beaucoup d’entre nous connaissent déjà le truc et personnellement, cela aide souvent. Si vous commencez à être nerveux, à vous sentir mal à l’aise, ou être transis de peur, faites appel à cette astuce !

Exemple : Si la personne avec laquelle vous parlez est calme et parle doucement, appropriez-vous son énergie et son rythme. Copiez et adoptez une attitude similaire. Ce principe vaut également lorsque quelqu’un se sent mal à l’aise ou nerveux face à vous ; vous lui renverrez certainement le même comportement.

5. Agissez comme si vous le/la/les connaissiez déjà

C’est une technique mentale de recadrage. Cette pensée détruit, à elle seule, toute l’anxiété que vous pouvez avoir au moment de commencer la discussion. De cette pensée naissent la confiance, la positivité et le charisme. Essayez et laissez votre subconscient faire des miracles.

6. Posez des questions marquantes

Personne n’aime les frimeurs. Faîtes attention à ne pas trop parler de vous. La solution ? Leur poser des questions ! Mais des questions pertinentes. Essayez de trouver des détails importants dans leur discours afin d’en savoir plus.

Exemple : Si votre/vos interlocuteur(s) travaille(nt) dans le Social Media, vous pourriez poursuivre la conversation en leur demandant « Quel est votre avis sur la plateforme Périscope pour appuyer le discours d’une marque ? Est-ce un outil adapté ? »

Poser des questions pertinentes et réfléchies vous aidera à vous démarquer.

7. Mélez-vous à une conversation

Halte aux idées reçues ! Le fait de se mêler à une conversation n'est pas un problème lorsque la situation se présente d’elle-même. C’est même obligatoire ! Même si cela signifie aussi d’être exclus de certains cercles de discussion. Ne vous sentez pas coupable ! Votre objectif doit être de vous faire des relations. Une fois que vous avez échangé vos coordonnées (emails, ou encore mieux : une demande d’ajout sur LinkedIn !), vous pourriez, poliment, dire ceci : « Ce fût un plaisir de vous rencontrer. J’aimerai vraiment rester en contact avec vous afin de poursuivre cette conversation ».

8. Terminez toujours la conversation en échangeant vos coordonnées.

Il y a différents degrés de relation. Les emails permettent d’excellents échanges, même si vous n’avez rencontré la personne que quelques minutes ou quelques heures, car ils restent professionnels et sont non-intrusifs. LinkedIn est également très utile aujourd'hui depuis que la plupart des gens ont l’application sur leur smartphone. Dans tous les cas, posez-leur au moins la question. C’est le seul moyen de rester connectés ensuite.

Exemple : « Je dois me rendre à un rendez-vous, mais restons en contact. Je vous envoie un mail, ou puis-je vous ajouter sur LinkedIn si vous y êtes ? »

Conclusion

La première étape est de commencer, et c’est sans doute la plus difficile ! Mais rassurez-vous, cela devient de plus en plus facile avec le temps. En espérant que ces quelques techniques vous aiderons dans votre aventure pour rencontrer les gens dans la « vraie vie » ! N'oubliez pas que les mettre en application chaque jour à chacune de vos rencontres - même si cela se passe dans la file d’attente d’un café ou en bavardant avec de nouvelles personnes lors d’un événement – vous permettrons surement d’accéder à de nombreuses opportunités professionnelles et d’obtenir de nouveaux clients !

Et vous, quelles sont les techniques que vous utilisez lors de rencontres professionnelles face-à-face ?

Les commentaires

comments powered by Disqus

Derniers posts

Publication de l’édition 2017 de l’enquête sur l’emploi et les salaires du design interactif image

Publication de l’édition 2017 de l’enquête sur l’emploi et les salaires du design interactif

*designers interactifs* & Aquent dévoilent un panorama complet de la profession du design interactif en France : indicateurs-clés, salaires & conseils